Monday, 12 December 2016

"Bled" by Tierno Monenembo



"Bled", le nouveau roman de l'écrivain Tierno Monénembo est paru en octobre aux éditions Seuil.
Tierno Monénembo, né en Guinée en 1947, a enseigné en Algérie de 1979 à 1983 et c'est au bled que son imaginaire le ramène, et nous invite dans cette nouvelle fiction située dans les années 80, narrée par une femme, Zoubida.
Le roman s'ouvre sur une jeune fille de Aïn Guesma qui s'enfuit pour échapper à une foule qui veut la lyncher. Son crime ? Etre tombée enceinte hors mariage et avoir gardé l'enfant. Un enfant illégitime chez les Mesbahi, « le troisième en mille ans. »
Zoubida sait ce qu'elle risque en partant seule, sans parents et sans argent. Peu importe le cout, elle veut garder son enfant.
Des années après les événements qui vont suivre sa fuite faite d'auto-stops, de voyages clandestins en bus, à dos d'âne et en voiture volée, et ses nombreux périples, comme avoir été retenue prisonnière dans la maison close tenue par Mounir, c'est à Alfred qu'elle adresse maintenant ses pensées.
Alfred Bamikilé, futur enseignant d'éducation physique à Aïn Guesma, un homme doux et plein d'humour venu du Cameroun, devenu ami de son père, était loin de se douter qu'en échouant presque mourant en plein hiver sur les terres de papa Hassan et maman Asma, il allait mettre en marche les roues d'un destin que Zoubida était loin d'envisager.
C'est par le biais d'Alfred que Zoubida va rencontrer Loïc, son amant qu'elle décrit comme étant marqué par la poisse propre à Aïn Guesma.
Au fil des épreuves, c'est la prison et un grand amour qui libéreront la narratrice car « l'univers est une chambre de prison, c'est le livre qui en détient la clé ».
Bled n'est pas une tragédie, bien que les faits et le vécu de la narratrice et celui des nombreux personnages qu'elle va rencontrer, hommes et femmes confondus, aurait pu faire glisser une grande partie de ce roman dans cette catégorie.
Bled, raconté avec recul et sans amertume, est construit sur une conviction fondamentale, celle qu'un bout de vie est une forme d'espoir étincelante et dont on peut tous s'inspirer.
A travers ce Bled', Monénembo explore des géographies renversées. Le corps est un lieu, les territoires ne sont que des espaces de transits. Quant à l'Algérie, elle est « un boubou d'épines. Tu le portes, il te pique, tu l'enlèves, tu es nu. »
"Bled" de Tierno Monénembo, éditions Seuil, octobre 2016, pp. 199.
NB: Mes remerciements aux éditions Seuil pour la copie presse de ce roman.
Article initially published on HuffPost Algerie

No comments: